La variance dans les paris sportifs

Paris sportif : comprendre la variance

Aujourd’hui nous allons parler d’une notion très importante dans les paris sportifs : la variance. En effet, si elle n’est pas comprise, vous pourriez finir par perdre tout votre capital.

Comment pourrions-nous rapidement définir cette notion? Nous pourrions par exemple vous dire que dans votre parcours de parieur, vous aurez des périodes de gain et des périodes de perte. Mais finalement, sur la durée, ces périodes s’annulent.

La variance, une notion statistique

La variance n’est pas une notion propre aux paris sportifs. En effet, cette notion appartient au domaine des probabilités et des statistiques. Wikipédia, nous en donne cette définition : la variance est une mesure de la répartition des valeurs d’un échantillon ou d’une distribution de probabilité.

L'exemple de la pièce

Lancée une pièce de monnaie

Pour dire les choses plus simplement : la variance calcule l’écart (la différence) entre les valeurs obtenues et les valeurs possibles lorsque plusieurs résultats sont probables. Prenons par exemple le cas d’une pièce de monnaie. A chaque fois que nous lançons cette pièce, elle peut tomber sur pile ou sur face. Ce sont donc les deux résultats probables.

Si nous lançons la pièce 3 fois de suite, nous pourrions obtenir :

  • 3 piles et 0 face
  • 3 faces et 0 pile
  • 1 pile et 2 faces
  • 2 piles et 1 face

L’objectif de la variance est de savoir si les probabilités du résultat obtenu sont supérieures aux probabilités théoriques. Prenons par exemple la probabilité d’obtenir 2 piles et 1 face.

Faisons ce calcul ensemble. 

Sur 3 lancers, nous pouvons obtenir les résultats suivant (notons P pour Pile et F pour Face) : PPP / PPF / PFP / PFF / FFF / FFP / FPF / FPP
Soit 8 combinaisons au total et 3 possibilités de tomber sur 2 fois pile et 1 fois face : PPF, PFP, FPP.

Nous avons donc 37,5% d’obtenir un tirage favorable. Si dès le premier essai, nous obtenons 2 fois pile et 1 fois face alors nous avons eu 100% de réussite soit un écart avec les probabilités théoriques de 63,5% ! Nous sommes dans une période très chanceuse

Cependant, si nous obtenons ce tirage au bout de 10 tentatives, nous n’avons eu que 10% de réussite soit 27,5% de moins que le souhaiterait la probabilité théorique. Nous sommes donc en période de « malchance ».

Le calcul de la variance nous permet donc de savoir si les résultats à venir sur nos prochains lancers seront plus favorables ou moins favorables. En effet, selon les probabilités et la loi des grands nombres, plus nous lancerons la pièce, plus les probabilités du résultat obtenu se rapprocheront de la probabilité théorique.

La variance dans les paris sportifs

Venons-en aux paris sportifs. Savoir que nous sommes dans une période de « chance » ou de « malchance » est une information très intéressante pour nous parieurs. Si nous avons des résultats supérieurs aux probabilités annoncées (cas du premier lancer qui nous donne le résultat souhaité), il faut nous attendre à une période moins victorieuse. Il sera donc avisé de ne pas augmenter nos mises en cas de période aux résultats moins bons. 

Paris sportif : vos résultats dépendent de la variance

A l’inverse, si nous savons que nous sommes avec des résultats inférieurs à ce que prédisent les probabilités, cela veut dire que nous allons bientôt avoir une période meilleure et donc plus de gains qu’il ne faudrait (toujours par rapport aux probabilités). C’est donc là qu’il faut conserver ses méthodes, avoir confiance en ses trames d’analyse travaillées.

C’est une des raisons qui nous ont motivé à développer la fonctionnalité de la trame d’analyse sur la plateforme Bet Assistant. En effet, dans les mauvaises périodes nous remettons souvent tout en cause. Mais si nous avons les outils qui nous aide à conserver notre cap et à nous fier uniquement aux statistiques qui ne changent pas en cas de mauvais résultat, nous pourront continuer à réaliser nos analyses en prenant moins compte de nos émotions. Avec cette trame d’analyse automatisée, les informations sont collectées automatiquement, votre logique d’analyse est intacte car déjà réfléchis en amont et vous pouvez continuer à parier tout en étant serein pour passer la période de mauvais résultats.

La variance est donc une notion très importante dans les paris sportifs car qui n’a jamais eu de période avec 5/10/20 paris perdant à la suite ? Grâce à la compréhension de cette notion, vous serez capable de prendre le recul nécessaire en cas de mauvaise passe. Vous savez que c’est une période qui ne durera pas si vous conservez votre calme et votre rigueur dans vos analyses (qui marche sur le long terme.

Que faire contre la variance ?

Maintenant que nous savons d’où vient la variance, comment la calculer et l’adapter dans les circonstances des paris sportifs, il faut arriver à la maitriser au mieux. Pour faire simple et court, nous ne pouvons rien faire contre la variance. Qui peut faire quelque chose contre la pièce qui tombe côté face ? Dans les paris sportifs, nous pouvons réaliser deux choses. 

Gestion du capital

La première technique consiste à bien gérer son capital. Si vous avez une période de mauvais résultat alors vous devez pouvoir l’encaisser sans que cela ne devienne dangereux pour votre capital initial. C’est pour cela que parier avec une gestion de mise très précises vous garantira de ne jamais faire banqueroute. Nous reviendrons bientôt sur la gestion de votre capital et de vos mises dans un prochain article car c’est un élément fondamental pour votre réussite dans les paris sportifs. 

Les valuebets

L’autre technique nous fait revenir à notre précédent article sur les valuebet. En jouant ce type de paris (identifier des cotes chez les bookmakers mal ajustées) vous modifiez les probabilités théoriques en votre faveur. Et oui ! 🙂 

Si vous avez lu l’article vous avez vu la différence de résultats sur seulement 100 paris. Imaginer les résultats sur 1000 paris, 10000 paris ! En jouant des valuebet vous prenez un avantage sur votre probabilité théorique (vous pariez sur une probabilité de 50% de victoire alors qu’en cas de victoire vous serez payé pour une probabilité de 40%). 

Admettons que vous lanciez 10 fois une pièce et que vous pariez toujours sur face car c’est un valuebet (face est payé 60% au lieu de 50% soit 1 chance sur 2 de tomber sur face). Vous n’avez « pas de chance », la pièce tombe 6 fois sur pile et uniquement 4 fois sur face. En ayant joué les valuebet sur face, vous êtes peut-être malchanceux mais vous êtes moins perdant que ceux qui ne jouent pas des valuebets. 

En effet, vous allez gagner 6,66 unités contre 5  sans jouer les valuebets. Votre perte est donc moins importante et vous permettra de mieux gérer la période de mauvais résultats.

Conclusion

La dernière chose à faire contre la variance c’est en prendre connaissance, l’assimiler de garder son calme lorsqu’elle n’est pas en notre faveur.

Paris sportif : rester calme face à la variance

Reçois un condensé de l'actualité des paris sportifs chaque semaine